Filtre
  • Kika Bukowski


    Kika Bukowski - Miroitement Kika Bukowski - Le vent vient de naître Kika Bukowski - La mémoire

     

    Note d'intention
    ----------------------

    Dans ma démarche j'aime faire surgir un monde dans lequel je souhaiterais inscrire mes rêves et laisser dériver mon imagination. Ma peinture devient un décor établi pour qu'y vagabonde mon esprit. Je me plais à y voir se confronter deux mondes opposés : l'un issue des images que nous offrent les éléments naturels - ciel, nuages, brumes, reflets de la lumière sur la surface de la mer, irisation de particules d'eau en suspension dans l'air ; l'autre habité par des formes au tracé précis, constructions imaginaires certes, mais issue de la réalité du monde des choses et des objets. C'est la peinture acrylique par sa souplesse et sa capacité à créer nuances et variations, qui me permet de concevoir la rencontre de ce monde naturel où la vie se meut et se développe avec celui des éléments conçus par l'esprit humain.

    Parcours
    -------------

    Kika Bukowski est née en Pologne. Elle sort diplômée de l'École Supérieure des Arts Plastique de Łódz et quitte son pays natal pour vivre et créer son atelier d'artiste à Paris.

    Pendant quelques années, elle réalise des dessins d'impression pour les maisons de la haute couture en France et en Italie et commence à exposer ses pastels.

    Elle parcourt le Zaïre pendant une année et expose des œuvres à Kinshasa, à la galerie « Création3 ».

    En 1983 elle part aux État-Unis pour un séjour de cinq ans et expose dans les galeries d'art en Californie et aux Antilles. En parallèle elle réalise un travail de décoration pour un hôtel dans l'île de Saint-Martin.

    De retour à Paris en 1988, elle installe son atelier à Châtenay-Malabry et réalise une œuvre monumentale pour la ville de Saint-Gallen en Suisse. Puis elle expose à

    ...
  • Exposition du 7 au 19 février 2011 | Kika Bukowski

    K. bukowski

    L'imaginaire au bout du pinceau

    La peinture de Kika Bukowski est le reflet de ses rêveries. Ses impressions abstraites viennent bien du monde concret ; mais passé au filtre de son imagination, cela devient le lieu où son esprit se déploie sans contrainte. Complètement européenne, Kika s'installe à Paris après sa formation en Pologne et devient dessinatrice de mode pour la haute courure française et italienne : elle a besoin de se confronter à la commande, pour mieux retrouver ses pastels dans son atelier. Baroudeuse de l'art, elle passe plusieurs années en Afrique et aux Etats-Unis. De retour à Paris, elle continuera de créer et réaliser des commandes, notamment une œuvre monumentale pour la ville de Saint-Gallen en Suisse, tout en exposant à Barcelone, Zürich, Paris et dans plusieurs villes en France. En 2000, Kika Bukowski s'installe définitivement en Dordogne.

    Quand : du lundi au samedi de 14 h à 18 h 30

    > en savoir +

  • Bob Cougar


    Bob CougarBob Cougar, cliquez pour voir l'image en grandBob Cougar

     

    Présentation

    -------------------------------

    Mon idée en gros

    Je ne m'apparentes pas à un courant artistique en particulier par nécessité et par hasard.

    Pour la nécessité... je ne peux faire de l'art si je cherche à me conformer à un regard extérieur chargé de valeurs et de critères, auxquels je serait tenté de donner trop d'importance... Ah le regard des autres, cette chère Méduse a fait des adeptes, et continue à pétrifier les jeunes esprits depuis des générations. Bref, je risquerais de m'enfermer dans des attendus au départ extérieurs auxquels je donnerais moi trop d'importance (trad : de la merde et du médiocre et je ne pourrais m'en plaindre qu'à moi).

    Pour le hasard... bin c'est comme ça et c'est tout... Il le faut bien car je réalises mes petites choses, mes images grâces à des espaces de création libre dans mon atelier, où je suis en capacité de laisser ces images affleurer à l'épiderme du conscient et se lier aux supports que je découvre en laissant errer ma main dans mes vieux coffres à jouets, dans les caisses de plastiques usées des vides greniers, dans ma poubelle, dans mon sac à chaussettes (j'ai un sac à chaussette).

    Je me sens proche de l'art Cru, car au départ ces images « font » sublimation. Je projette hors de moi ces images d'un moi que je transforme, que je récupère et sublime en en faisant un autre merveilleux, monstrueux (ce que je veux « monstrer » aux autres)... BOB COUGAR apparaît au détour d'une impression numérique et d'une déchirure à la page d'un vieux comics de Spiderman.

    Il sera toujours question de souvenirs, de moi, ma vie, mais une vie inconsciente et

    ...
  • Exposition du 6 au 18 décembre 2010 | Bob Cougar

    Bob cougar

    Bob Cougar vous salue bien!

    Sorte de chassé croisé improbable et sous réel d'Arsène Lupin, Chuck Norris, et le vieux dégueulasse qui mate les jeunes collégiennes au rez de chaussée de votre immeuble, BOB COUGAR est insoluble dans le kérozène pur, on a essayé...
    Il vous invite cependant à découvrir son univers étrange, amusant et protéiforme, parcouru de petites intimités, d'histoires et d'Histoire, saupoudré de quelques références pop.Bob Cougar recouvre d'images surréalistes et pop , issues de l'inconscient collectif et de ses propres souvenirs de jeunesse, de la mythologie grecque et super-héroïque, différents supports qui deviennent ainsi les supports de traces et de mémoires décalées.  Papiers peints, papier kraft, vieux mouchoirs, badges, vêtements de bébé, objets retrouvés, rejetés mais porteur d'une individualité qui nous reste à découvrir. Comme si l'individu était ce qui nous reste pour appréhender de manière libre, riche et décalée notre propre vie, notre histoire, notre société ( ?)...

    Quand : du lundi au samedi de 14 h à 18 h 30

    > en savoir + sur Bob Cougar à L'app'Art

  • Richard Price


    Richard PriceRichard Price

     

    Présentation

    -------------------------------

    J'étais né à Whitstable, un petit village de pêcheurs sur l'estuaire de la Tamise, en 1948. Un chemin qui longeait les vignes et des fleurs de lotus m’a ramené à mon atelier et à la peinture dans laquelle je trouve un refuge de ce monde de parole.

    Actuellement les traces de peintures et la couleur rouge deviennent elles même le sujet de mes tableaux qui ne décrivent rien et qui ne veulent rien dire. Des briques, sculptures post-industrielles et minimalistes se promènent et se font photographiés pour nous présenter leur vision du monde.

    Il y a, pour ceux qui veulent, une invitation à regarder intensivement la peinture et la matière elle-même, à pratiquer un regard méditatif.

    Ainsi, les tableaux et les sculptures deviennent des fenêtres ouvrants sur une autre vision de ce monde que nous abusons et détruisons précisément par ce que nous ne savons pas comment regarder les choses.

     

Newsletter

N'oubliez pas de vous inscrire à la newsletter pour vous tenir au courant de l'actualité de la galerie.

Nous contacter

Réseaux sociaux

Suivez toute l'actualité sur facebook :