Filtre
  • Exposition du 07 au 19 novembre 2011 I Bernard Dupuy

    photo dupuy Bernard Dupuy est un photographe reconnu qui vit en Périgord ; il illustre de nombreux ouvrages, des catalogues d'artistes et de musées.

    A la Galerie L'app'Art, il présentera des oeuvres proches de l'abstraction, d'une très grande sensibilité, souvent en noir et blanc. Son oeil et sa technicité nous révèlent ce que notre regard n'a pas encore vu : les transparences d'une vitre, la fibre d'un papier, le rythme des lignes d'une charpente métallique, le velouté d'un gris ou la patine humide d'un après-midi d'hiver.

    La poésie faite image.

    Quand : du lundi 07 au samedi 19 de 14h à 18h30, fermé le dimanche
    Le Vernissage de l'expo sera le lundi 07 novembre à 18h.

    en savoir +

  • Exposition du 10 au 22 octobre 2011 I Marc GIAI-MINIET

    "Dans l'axe"  (80x80cm)

    Peintre et "emboîteur"

    Marc Giai-Miniet présente des tableaux, des aquarelles et des "boîtes", reconstitutions de lieux imaginaires issus d'un monde qui a été possible et qui l'est toujours encore. Ses personnages, parfois des anges, parfois des rats mutants, souvent bardés de masques à gaz hantent les oeuvres et semblent nous dire que " l'homme est capable du pire et du meilleur". Des bas-fonds jusqu'aux étages supérieurs, la barbarie et la connaissance sont révélées dans de superbes mises en scène, précises, précieuses et profondément symboliques.
    Quelque part, entre Borgès et Kafka, ou de "La Divine Comédie" à "Brazil"...


    Quand : du lundi 10 au samedi 22 de 14h à 18h30, fermé le dimanche
    Le Vernissage de l'expo sera le lundi 10 octobre à 17h30

    (Exposition jumelée avec celle présentée aux Archives départementales de la Dordogne et en partenariat avec le Centre Départemental de Documentation Pédagogique ).


    > en savoir +

  • Marc Giai Miniet

    giai miniet




















    "Qu'est-ce que l'homme, et pourquoi est-il ? N'a t-il pas laissé moisir ses chances de bonheur ? "
    L'artiste s'interroge, et nous aussi devant ces créatures étranges, comme venues d'un autre univers... Et l'on reconnaît l'Homme,  mi-ange mi-bête, paré d'attributs, de masques, de tubes respiratoires, d'ailes évanescentes, avec deux yeux figés, une queue de rat, tout gris, et de la chair rose aussi, peut-être...
    Il erre dans un monde de casiers métalliques, cherche, classe et, des abysses à la bibliothèque, il brûle, élimine des livres, des mémoires. En bas, les cendres, en haut, la lumière, la connaissance et la spiritualité.
    Profondeur des tombes, mutations des corps, fumées de la Shoah, mais aussi symboles humanistes, savoirs renaissants, lois de l'anatomie et de la physique, sont quelques uns des éléments du vocabulaire artistique de Marc Giai-Miniet.
    Et il ajoute : "Je me sens solidaire, responsable et témoin des hommes, de l'Humanité, fraternellement solidaire. Je reconnais en l'Autre, la part d'étincelle radieuse et la part divine, à la manière du philosophe Emmanuel Lévinas".

     

    Oeuvres

    ----------------------------------

    Ci-dessus, une boîte nommée "Aspirateurs à mémoire" (61x42,5x12,5cm) et un diptyque intitulé "L'homme mouche" (122x190cm).
    D'autres oeuvres peintes aux titres évocateurs : "Un ange qui court", "Rassembler ce qui est épars", "Le dernier venu" et encore "Le fantôme dans les archives"...
    Les peintures à l'acrylique sur panneaux de bois, avec parfois de grands formats, montrent les personnages mutants de l'artiste. Des fonds gris bleutés, verts, neutres et froids, jaillissent des silhouettes noires ou rosées aux yeux-boutons et aux membres de tubes annelés noirs. Egalement des missives à l'aquarelle, et toujours des signes et des références à un monde connu qui interfère avec un univers
    ...
  • Bernard Dupuy

    Bdupuy2Bdupuy3



    Bernard DUPUY I Galerie L'app'Art - Novembre 2011

    Bernard Dupuy est un poète de l'image. Pour lui, une photographie n'est pas qu'un instantané, c'est la découverte insolite d'un lieu, d'un objet, d'une trace. C'est une certaine manière de voir. D'abord, le regard. Celui qui attend la lumière, qui cadre, qui voit l'indicible, le rapport des lignes et des formes, et la lumière qui approche. Ensuite, la technique. Le choix de la composition, la superposition des plans, le réglage des nuances colorées et la profondeur d'un noir. Bernard Dupuy travaille suivant les techniques traditionnelles du tirage argentique mais aussi en digigraphie, grâce à des encres à très longue durée de vie et des imprimantes à très haute résolution. Des tirages aux pigments de charbon sont également utilisés pour leur grande qualité de rendu des dégradés en noir et blanc.

    Oeuvres

    ----------------------------------------

    L'oeuvre présentée n'est plus ce que chacun voit, c'est la naissance d'une émotion. On voudrait toucher les matières, la patine d'un bois, la poussière calcifiée, une rouille encore humide. Suivant les commandes ou l'inspiration d'un instant, Bernard Dupuy nous révèle une vallée brumeuse, le tableau abstrait d'un mur peint ou tagué, une friche industrielle aux dentelles métalliques, un quai écrasé de grues ou l'ombre des silhouettes de passants. En Bretagne, le mouvement hélicoïdal de l'escalier d'un phare, en Dordogne, l'éclat d'un rayon de soleil sur la brisure d'une vitre, l'harmonie des cercles d'une machine outil.

     

    Parcours, expositions et publications

    --------------------------------------------------------------------------------------------

     

    Bernard DUPUY, né à Pau, vit et travaille en Dordogne depuis 1981. Il est publié, tant pour des catalogues d'artistes et de musées, des éditions d'art, touristiques, des livres, revues, que pour la publicité ou l'industrie.

     

    Expositions :


    2011  -  "PH Neutre" Couze-St Front.   

    ...
  • Lydie Clergerie

    Lydie CLERGERIE I Galerie L'app'Art - Juillet 2012

    Lydie ClergerieLydie ClergerieLydie Clergerie

     

    Biographie

    ---------------------------------------------------------------------

     

    Originaire du Périgord, Lydie Clergerie vit et travaille en Dordogne depuis 2001. Diplômée de l' IFAInstitut Paris modéliste en 1992. Après un début de parcours professionnel dans l’industrie (fabrication et création de tissus, bureaux d’études), elle est maintenant costumière et créatrice de vêtements-oeuvres d'art.
    Elle collabore, en tant que costumière, à des pièces de théâtre montées dans la région. Elle participe à des expositions-installations dans diverses régions de France et s'est investi dans de nombreux projets, notamment au sein du collectif d’artistes La dérobée.
    Elle travaille à la création d’un Centre de Ressources pour le Costume de Scène et la Scénographie en Périgord, nommé Le vestiaire. Lydie Clergerie pratique également la sculpture sur argile depuis de nombreuses années (travail sur le pied et le soulier). Le Fonds Départemental d'Art Contemporain vient d'acquérir une de ses oeuvres, une série de trois chaussures en terre, Pas de trois. Elle partage aussi régulièrement son expérience auprès d’enfants, d’adultes et de personnes âgées. Passionnée de botanique, de jardins et de nature sauvage, ces univers sont pour elle une source d’inspiration et de revitalisation essentielle.

     

    Oeuvres

    ------------------------------------------------------

    A la galerie L’app’Art, Lydie Clergerie présente un travail sur la thématique du “Tissu de la peau” (le derme ou corium) et du “Costume”.
    Le corium nourrit et soutient l'épiderme. C'est un tissu conjonctif, quatre fois plus épais que l'épiderme. Il est formé d'un réseau entrecroisé de fibres collagènes qui élabore le tissu cicatriciel, pour réparer les coupures ou écorchures, et de fibres élastiques qui permettent à la peau de revenir à sa place après étirement.
    Ces costumes sont

    ...

Nous contacter

Réseaux sociaux

Suivez toute l'actualité sur facebook :