Filtre
  • Jacques Taris

     

     Jacques Taris - Atelier 01 Jacques Taris - TresseJacques Taris - Atelier 0

    Présentation

    -------------------------------

    Né en 1946, vit et travaille à Angoulême. Artiste conceptuel et narratif, multimédia, sous-réaliste rural.
    Sa production oscille entre l’exposable et les actions avec comme fil directeur, depuis le début de ce siècle, l’Action-Potlatch, performance pendant laquelle il tresse nos mémoires.

    MÒSTRA BLANCA project - Configuration 05.
    L'artiste expose des tableaux récents de la série LIENNE, et un "tissage de tableaux carrés multicolores : FOCO, JARDIN, RELIQUE, TRACE et P.C.G.R."

    Son programme nous précise "trois couleurs : le rouge, le noir et le blanc".

    "Dans le mot "project", il y a l’idée de dessein et en plus, la dynamique de la projection. Et puis, pour moi qui suis un vieux soixante-huitard pas encore éradiqué, ce mot rime avec la trinité deleuzienne qui m’aide à penser : l’affect, le percept et le concept".

    L'Action POTLATCH 34 (Je me souviens de l’Art du disparate, contemporain).
    Avec le soutien d' ecnanosèr (résonance -Jarnac).

     

    Ce mot chinook (côte nord-ouest d'Amérique du Nord) signifie "donner". Le potlatch est un comportement culturel, avec cérémonies, festivités, déclarations publiques, distributions et destructions de biens. C'est un système d'échanges non marchands.
    Symboliquement, cette tresse capte les sons, les gestes, les énergies…
    Jacques Taris se propose alors de continuer cette longue tresse, trace historique, en changeant à chaque fois de lieu et d’événement.

    "Je recevrai les personnes qui voudront converser ou questionner tout en poursuivant la fabrication de la tresse de mémoire, accomplissant

    ...
  • Francis Vloebergs

    Francis VloebergsFrancis Vloebergs

     

  • Eve Houdart

  • Dominique Sylvestre

    Exposition de 2010 : Peintures et écritures tissées

    Dominique Sylvestre 2010Dominique Sylvestre 2010les flaques dansent... par Dominique Sylvestre

     

    Peintures

    -------------------------------

    Transparence, Morceaux de Paysages, Superposition, Bribes d'Histoires...
    transcription picturale de l'émotion ressentie en contemplant des roches de basalte.
    Après de longues marches dans la montagne, j'aime à dire ceci à qui me questionne sur ma peinture :
    "Tu as déjà vu un éléphant dans les nuages, et bien moi, j'ai entendu des roches de Basalte raconter des histoires..."

    Ecritures tissées

    -------------------------------

    Ma plume glisse sur la laque, je tisse des lettres de couleur faisant naître des motifs graphiques inspirés d'un haïku.

    le site de Dominique Sylvestre

     


    Exposition de 2007

    Dominique SylvestreDominique SylvestreDominique Sylvestre

     

    Inspiration

    -------------------------------

    Des haïku que j’ai écrits au cours des deux dernières années. Le haïku est une forme littéraire d’origine japonaise. Il est composé de dix sept syllabes réparties en trois vers de 5,7,5.

     

    Écriture

    -------------------------------

    Fascinée depuis toujours par la gestuelle répétitive de l’écriture, je pense aux lignes de lettres appliquées de mon

    ...
  • Bernard Marbach

    Bernard MarbachBernard MarbachBernard Marbach

     

    Comment travailles-tu ?

    -------------------------------------

    L’acrylique, la gouache, sur toile, papier ou carton, sont les outils habituels de ma technique.

    Mon travail est inspiré par ce que provoque le sujet. La nature morte, le paysage ne sont là que pour l’émotion.

    L’objet en tant que tel ne m’intéresse pas. Ce qu’il véhicule est pour moi plus fertile ! Des vieux meubles, des outils en ferraille rouillée, des objets hétéroclites que l’on trouve dans les vides greniers. Un souvenir, une émission de télé ou un film peuvent être le vecteur de mon inspiration.

    Cette inspiration se traduit en général par la déformation, le mélange des plans, voir des suppressions d’une partie du sujet. La prise de possession de ce sujet, me permet de créer un nouvel espace plus en rapport avec le sentiment provoqué par celui-ci.

    Cette exposition est composée d’une première génération de tableaux, la série des crânes, travail plus grave, plus sombre révélant des aspects plus profonds de moi-même. Une deuxième génération où je me suis attaché à travailler la couleur et l’espace, comme « Pépinie » ou « paysage rural ».

    Que sera la suite de mon travail ? Sans doute la découverte d’autres pistes dans l’émancipation de la ligne et de la couleur.

     

     

    le site de Bernard Marbach

Nous contacter

Réseaux sociaux

Suivez toute l'actualité sur facebook :